Souris verticale, un bon choix pour les professionnels ?

0
30
logitech mx vertical

Dans le monde des métiers de l’informatique, il n’est pas rare d’être amené à devoir travailler de longues heures durant devant son poste de travail. Le problème, et cela est malheureusement le cas de nombreux professionnels, c’est que l’usage prolongée d’une souris (et du clavier) peut provoquer à la longue des douleurs, voir dans le pire des cas, le syndrome du canal carpien. Pour éviter ce genre de problèmes, la meilleure solution que l’on à trouvée est en l’occurrence, de faire l’usage d’une souris ergonomique. Voici mon retour d’expérience sur les 3 premiers mois d’utilisation.

souris verticale

Souris verticale ergonomique, Difficile de s’y faire ?

Pour la majorité des usages, la première question lorsque l’on voit une autre personne utiliser une souris verticale est « Est-ce difficile à prendre en main ? » , c’est celle que j’ai moi-même posée à une connaissance qui travaille dans une agence de référencement (https://www.le-seo.com/) et qui de ce fait, passe de nombreuses heures à travailler devant son poste de travail. Sa réponse m’a vite rassuré, en m’annonçant qu’au final, on oublie le changement tant la position de la main reste naturelle et que cela permet de relaxer le poignet tout en gardant une précision identique aux autres souris bureautiques.

Quel modèle de souris verticale choisir ?

Difficile de faire un choix ! il existe un grand nombre de modèles, tous plus ou moins qualitatifs et abordables. Vous trouverez aussi bien des modèles d’entrée de gamme, comme la Trust Varo à moins de 30€, en passant par les modèles plus ou moins haut de gamme comme la souris ergonomique Oyster aux alentours de 150€. Personnellement, étant un ancien utilisateur d’une Logitech MX Master 3, c’est naturellement que je me suis orienté vers son homologue, la MX Vertical. Je l’ai achetée moins de 100€ et pour tout vous dire, je ne regrette absolument pas mon achat !

Mon retour d’expérience

Premier contact avec la souris, elle parait d’excellente qualité, du même acabit que la MX Master 3 bien que plus massive du fait de son form-factor original. La prise en main ne se fait pas sans appréhension mais dès que j’ai commencé à l’utiliser, j’ai compris que j’aurais du mal à faire machine arrière. Dès la première heure d’utilisation, j’ai immédiatement ressenti un relâchement au niveau du poignet, plus aucune douleur ni aucune gêne, mission réussie donc pour ce changement radical. Point important pour moi qui est infographiste de métier, la précision, parlons-en. Habitué à la précision hors pair de ma MX Master, j’appréhendais au départ de ne pas retrouver autant d’aisance à l’usage avec cette nouvelle souris. Le changement de position n’aidant pas, il m’aura fallu une bonne heure pour commencer à prendre mes marques, ensuite ce n’est qu’une question d’habitude mais la précision est également au rendez-vous.

photo d'une souris verticale

Pour conclure

Ce changement radical n’est en fait pas si compliqué qu’à ce qu’il parait. Il vous faudra quelques heures pour vous y faire mais le confort procuré par une souris verticale en vaut largement la peine. Si vous souffrez du poignet ou que votre métier vous impose de travailler avec un périphérique de pointage de nombreuses heures durant, sautez le cap ! cependant, pour les gamers et autres utilisateurs occasionnels, rien ne remplacera notre bonne vieille souris et sur ce point, des marques comme Razer, Logitech ou encore Microsoft possèdent une offre conséquente adapté à la majorité des mains.